ACTUALITE SAHARA

Le peuple sahraoui puise sa force de la justesse de sa cause et de sa résilience légendaire

APS

 Le président de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali a déclaré que le peuple sahraouipuisait sa force de la justesse de sa cause, de la légitimité de sa lutte et de sa résilience  légendaire face à l’occupant marocain.

Dans une interview accordée lundi à la chaine France 24, en marge du 31ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) dont les travaux ont pris fin lundi à Nouakchott (Mauritanie), le président Ghali a exprimé sa profonde consternation face à la poursuite par l’occupation marocaine des « entraves empêchant tout progrès afin d’aboutir à une solution définitive à la question du Sahara occidental« .


Lire aussi: La mise en place d’un mécanisme pour le règlement de la question du Sahara occidental adoptée par l’UA


Au lendemain de la promulgation de la résolution 2414 du conseil de sécurité, le Front Polisario s’est dit disposé à engager des négociations directes et sans conditions préalables, avec le Maroc pour parvenir à une solution garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

L’Afrique est un soutien fort à la lutte juste du peuple sahraoui, car ayant souffert des affres du colonialisme et de l’occupation, considère le président sahraoui, soulignant que le rapport du président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat est « objectif, équilibré et reflète la réalité de la question sahraouie ».


Lire aussi: La RASD « satisfaite » du rapport du président de la Commission de l’UA sur le Sahara occidental


Le rapport sur la question du Sahara occidental qui a été présenté par Moussa Faki Mahamat, dans le cadre de la mise en œuvre de la décision 653 de la 29ème session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, rend compte des interactions du président de la Commission avec les autorités des deux parties, la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et le Maroc, ainsi qu’avec celles des pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie.

Comme le recommande le rapport dans son paragraphe 21 (a), l’Union africaine est appelée à renforcer son « implication dans la recherche d’une solution au conflit, au titre de sa responsabilité dans la promotion de la paix et de la sécurité et de la stabilité sur l’ensemble du continent, et conformément aux instruments pertinents de l’UA et le rôle qui lui est reconnu en tant qu’Organisation régionale, par la Charte des Nations unies ».


Lire aussi: Sahara occidental: le Conseil de sécurité appelé à la relance des pourparlers


M. Ghali avait souligné que l’UA aura à collaborer avec le Conseil de sécurité de l’ONU pour une évolution de cette question dans la perspective du lancement des négociations directes entre la République sahraouie et le Maroc.

Dernière colonie en Afrique, le Sahara Occidental a été occupé par le Maroc en 1975, après le départ des troupes espagnoles, et reste à ce jour inscrit à l`ONU au chapitre des territoires à décoloniser, selon les règles du droit international en la matière.

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close