ACTUALITE SAHARA

La mise en place d’un mécanisme pour le règlement de la question du Sahara occidental adoptée par l’UA

APS

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, ont adopté lundi à Nouakchott, une décision relative à la mise en place d’un mécanisme pour soutenir les efforts menés par l’ONU pour le règlement de la question du Sahara occidental.

Dans cette décision, le 31ème sommet de l’UA a mis en place « un mécanisme africain comprenant la Troïka de l’UA, à savoir les Présidents sortant, en exercice et entrant, ainsi que le Président de la Commission de l’UA, pour apporter un soutien efficace aux efforts menés par l’ONU, en encourageant les deux parties au conflit à faire preuve de flexibilité, mobiliser un soutien aussi large que possible pour les efforts dirigés par les Nations Unies ».

« Ce mécanisme rend compte régulièrement de l’exécution de son mandat à l’Assemblée de l’Union et, le cas échéant, au Conseil de paix et de sécurité au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement », selon les termes de la décision.

Il importe de relever que cette décision qui renforce l’implication de l’UA pour le règlement de la question du Sahara occidental, souligne clairement que l’Organisation panafricaine doit « contribuer activement à la recherche d’une solution, en renouvelant son soutien aux efforts menés par le secrétaire général des Nations unies et son Envoyé personnel ».


Lire aussi: UA: Faki présente son rapport sur la Sahara occidental, un moment « fort » selon des participants


Dans le même sillage, les chefs d’Etat et de gouvernement ont demandé au Président de la commission d’engager les consultations requises pour la réactivation du Bureau de l’UA auprès de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental à EL Laayoune (MINURSO), afin de faciliter la coordination opérationnelle avec l’ONU.

Sur la question du Sahara occidental, ils ont souligné « la nécessité de redoubler d’efforts pour sortir de l’impasse actuelle dans le processus de négociation et de trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui assure l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément aux décision de l’Union africaine et les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies ».

C’est dans cet esprit que la décision des chefs d’Etat et de gouvernement a appelé les deux parties en conflit, le Maroc et la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) « à reprendre d’urgence les négociations sans conditions préalables et de bonne foi ».

Enfin, le sommet de l’UA demande au président de la Commission de transmettre cette décision aux parties, ainsi qu’aux Nations unies et affirme que l’UA reste saisie de la question du Sahara occidental.

La décision du sommet a été adoptée sur la base du rapport présenté par le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, conformément à la décision 653 de la 29ème session de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, tenue en juillet 2017.

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close