ACTUALITE SAHARA

Plan marocain de trafic de drogue dans la région: les batailles de L’ALPS

Les forces de l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) mènent, au quotidien, des batailles contre   « un plan marocain méthodique » de trafic de drogue et de stupéfiants dont les recettes constituent la principale source du Trésor public marocain.

Dans un entretien accordé à l’Agence de presse indépendante mauritanienne « Alakhbar », publié dimanche, le Commandant de la 2e région militaire de l’Armée sahraouie, Sidi Oukal, a fait savoir que  » des batailles quotidiennes sont menées par les forces du Polisario contre » ce qu’il avait qualifié de « plan marocain méthodique visant le trafic de stupéfiants à travers la ceinture des sables ». 

A cet égard, il a relevé « la formation par le Polisario d’unités pluridisciplinaires spécialisées, réparties tout au long de la ceinture pour contrecarrer cette contrebande ».

« Les unités chargées de la lutte contre la drogue ont procédé,dernièrement, à la saisie de plusieurs quantités de drogues et à l’arrestation de nombreux contrebandiers chargés de son transport, dont une bande composée de 19 individus, toujours en détention à Tifariti », a révélé le responsable militairesahraoui.

Les territoires soumis à l’autorité de l’Etat sahraoui sont parmi les territoires les plus sécurisés dans la région, où sévissent les phénomènes du terrorisme et du crime organisé, a ajouté le chef militaire sahraoui, pour qui, le mérite revient aux efforts et à l’intérêt qu’accorde l’armée sahraouie à la sécurité de la région.

Le Commandant de la 2e région militaire au sein de l’Armée sahraouie a indiqué que « la volonté du Maroc à exporter les stupéfiants est à l’origine de la recrudescence des opérations de contrebande », accusant le Maroc de viser, à travers le trafic de drogue, la destruction des deux peuples, mauritanien et sahraoui, et de tirer profit des recettes générées considérées comme principale source du Trésor public marocain ».

Pour le chef militaire sahraoui, le principal conflit du Front Polisario l’oppose à l’Armée royale du Maroc, mais l’Etat sahraoui en tant que membre de l’Union africaine (UA), exerce son autorité sur une partie de son territoire, assume ses responsabilités en matière de garantie de la  sécurité de la région et celle des pays voisins, et consacre, de ce fait, l’effort indispensable à la guerre contre le crime organisé, a assuré M. Oukal.

APS

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close