ACTUALITE SAHARA

Soutien aux efforts de l’envoyé personnel de l’ONU visant à convaincre le Maroc de reprendre les négociations

aps

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et Secrétaire Général du Front Polisario, Brahim Ghali a réaffirmé samedi son soutien aux efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU visant à convaincre le Maroc de retourner à la table des négociations, sans condition préalable, exprimant l’entière disposition de la partie sahraouie à reprendre les négociations pour la résolution du conflit au Sahara Occidental.

Invité de la chaîne I de la Radio nationale, le Président Ghali a exprimé le voeu de voir les « efforts de l’envoyé onusien couronnés de succès, souhaitant qu’il puisse convaincre le Maroc de retourner à la table des négociations, d’autant plus que le Maroc est l’agresseur qui entrave les décisions de l’ONU ».

Ghali a exhorté la communauté internationale à exercer des pressions sur le Maroc pour l’amener à respecter les résultats du libre choix du peuple sahraoui, dans le cadre du référendum sur l’autodétermination, ajoutant que la RASD sera « la première à respecter les résultats du vote du peuple sahraoui » concernant son avenir.


Lire aussi:Brahim Ghali: il est inacceptable que l’ONU soit « absente » pour protéger les droits de l’homme au Sahara Occidental


S’agissant de la spoliation des richesses des Sahraouis par le Maroc, le Président Ghali a appelé la communauté internationale à oeuvrer à « l’arrêt du pillage méthodique des richesses du Sahara Occidental orchestré par l’occupation marocaine et à permettre au peuple sahraoui de bénéficier de ses droits et de l’affranchir de sa dépendance aux aides internationales ».

Il a appelé, dans ce sens, à ne pas inclure les terres et les eaux territoriales du Sahara occidental dans tout accord entre le Maroc et l’UE, appelant au respect « de la décision de la Cour de justice de l’Union Européenne (CJUE) concernant cette question ».

M.Ghali a rappelé que la décision de la CJUE avait contraint de nombreuses entreprises à cesser les activités de pêche dans les eaux territoriales du Sahara Occidental, souhaitant que d’autres entreprises puissent se retirer également de cette activité et que cesse la spoliation des richesses du peuple sahraoui ».

Evoquant l’état de santé des détenus sahraouis dans les geôles marocaines, après leur grève de faim, M. Ghali a dit que « l’état de santé des détenus constitue une préoccupation majeure, non seulement pour nous, mais également pour les organisations des droits de l’Homme et l’opinion publique internationale ». « Ces détenus ont été indûment emprisonnés, à l’issue de procès iniques et contraires aux lois internationales », a-t-il estimé.

Le Président sahraoui a appelé le secrétaire général de l’ONU à intervenir pour sauver la vie de ces détenus, en raison du mauvais traitement qui leur est infligé par l’administration pénitentiaire marocaine. Il a exhorté également les organisations de défense des droits de l’Homme à mener une campagne pour leur libération, sans condition préalable ».

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close